GLOSSAIRE

ALIMA : n. f. « savante » en langue romanie, danseuse expérimentée appartenant à la caste inférieure des Romanis. Vivant généralement dans une troupe itinérante de saltimbanques, les Alimas occupent une place privilégiée : elles sont de véritables vedettes et sont parfois vénérées telles des déesses par le peuple. Des légendes font remonter l’origine des Alimas aux danseuses du Temple dans l’ancien culte du soleil : ces prêtresses auraient transmis leurs pouvoirs aux danseuses romanies.

BAB EL-LAWN : n. p. (littéralement « porte de la couleur ») Capitale du royaume Turban et, depuis l’Ere nouvelle, capitale administrative de l’Empire de l’Aube. Cette grande citée est célèbre notamment pour ses jardins suspendus et son écriture utilisée dans tout l’Empire. La première écriture serait née dans la région, appelée aussi région des deux fleuves, ce qui explique en partie l’importance politique et administrative que le royaume Turban a toujours eu au sein de l’Empire de l’Aube. Le Palais impérial de la ville accueille le Grand sultan et sa famille, ainsi que le Conseil impérial qui édite les lois (édits) et harmonise les différents pouvoirs dans les cinq royaumes de l’Empire.

CALENDRIER : Le calendrier a été mis en place à l’Ere nouvelle pour remplacer l’ancien calendrier lunaire. Il se base sur les saisons et le soleil. Fidèle à une tradition farsawie, le début de l’année commence le premier jour du printemps.

-         Mois des Premiers soleils : premier mois du printemps et donc premier mois de l’année du nouveau calendrier solaire.

-         Mois des Fleurs naissantes.

-         Mois des Douces prairies.

-         Mois des Grandes récoltes : premier mois de l’été.

-         Mois des Chaudes heures.

-         Mois des Moussons bleues : mois des pluies et des inondations dans la plupart des royaumes de l’Empire.

-         Mois des Derniers soleils : premier mois de l’automne.

-         Mois des Denses brumes.

-         Mois des Longs frissons.

-         Mois des Nouvelles neiges : premier mois de l’hiver (Les neiges concernent en fait que les royaumes de l’Est. Hormis les régions montagneuses, les territoires de l’ouest sont plus arides.)

-         Mois des Longues nuits.

-         Mois des Vents sifflants.

CASTES : n. f., catégories de population au sein de l’Empire. Il existe une multitude de castes qui se divisent en deux grandes parties : les castes supérieures et les castes inférieures. Dans les premières, la caste la plus élevée est celle des Lettrés (d’origine Turban) qui administre l’Empire et dont la famille du Sultan est issue. La caste des Romanis fait partie de la seconde catégorie. La présence de leurs membres n’est que tolérée dans les territoires du Couchant (l’ouest) bien que leurs spectacles soient très appréciés. Le système des castes existe depuis la nuit des temps et, malgré certaines révoltes, ne semble pas être vraiment remis en question.

CONSEIL IMPERIAL : Assemblée de grands dignitaires, composée de Wazirs (ou ministres du Sultan, membres de la caste des Lettrés), de Prêtres-soldats (à la fois religieux et militaires issus de castes élevées, gardiens de la Morale) et de princes impériaux (appartenant à la famille du Sultan qui, initialement, était d’origine Lettrée mais qui constitue à présent une caste à part entière). Les deux principales fonctions du Conseil impérial sont : éditer les lois (ou Edits) et conseiller le Grand Sultan dans la direction générale de  l’Empire dans les domaines administratifs, commerciaux et religieux (bien qu’une certaine autonomie soit accordée à chaque royaume en ce qui concerne leur langue, culture, détails des rites religieux etc.)

CYMBALETTES / SAGATIS : n. f., petites cymbales constituées de quatre ronds de cuivre attachés deux à deux par de fines cordelettes tressées. Il existe deux façons principales de jouer avec des sagâtis : soit en fixant les sagâtis aux pouce et majeur de chaque main et en les entrechoquant afin de jouer un rythme donné, soit en maniant les cordelettes afin de faire tournoyer les sagâtis en un savant jeu d’adresse.

DISSIMULES :  adj. substantivé, désigne une communauté secrète d’origine romanie. Appelés aussi « Chevaliers de l’ombre » dans les contes populaires, leurs activités d’espionnage, leurs techniques de combat et certains pouvoirs mystérieux en font des sortes de héros légendaires. Leur existence n’a pas été prouvée ; les spécialistes voient dans ces légendes le désir inavoué du peuple de se révolter.

ENVOYE(E) ou RASUL(A) : adj. substantivé, messager (ou messagère) secret et espion de la communauté des Dissimulés.

...